Le secteur privé attend l’aval pour déclencher son protocole