Latest Info

La courbe des prix en ces temps de crise : l’envers du décor

Les mauriciens ont, ces dernières semaines, exprimé leur mécontentement sur la hausse des prix des produits de consommation.  Sentiment compréhensible dans une période pendant laquelle règne l’incertitude et la peur du lendemain. Le gouvernement a d’ailleurs pris des mesures importantes pour arrêter ceux qui pratiquent une augmentation abusive des prix.

Business Mauritius offre son soutien le plus ferme aux autorités et aux consommateurs dans cette lutte pour empêcher la prolifération de pratiques douteuses menant à du “profiteering” aux dépends de la population. Mais bien qu’il y ait ceux qui verront certainement dans cette pandémie une occasion d’abuser de la situation, la réalité de cette hausse des prix est malheureusement loin d’être aussi tranchée. En effet, de l’autre côté de la chaîne, se trouvent des fournisseurs et distributeurs qui font face à des problématiques réelles et surtout pénalisantes pour leurs opérations. Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse de la MCCI, qui est membre du Conseil de Business Mauritius, au sujet de cette hausse de prix ainsi que des difficultés des producteurs et commerçants.

https://investorsmag.net/2020/04/19/dr-yousouf-ismae%CC%88l-secretaire-general-de-la-mauritius-chamber-of-commerce-and-industry-mcci-nous-sommes-tous-dans-le-me%CC%82me-bateau/

Cette réunion fait suite aux nombreuses plaintes reçues du public concernant les prix abusifs que pratiqueraient certains commerces. Petits et gros acteurs de ces secteurs de la grande distribution, distributeurs comme détaillants, ont pu faire entendre leur voix, et s’engagent à un approvisionnement à un prix raisonnable. Ils étaient tous, par ailleurs, unanimes quant au respect des principes du commerce libre et équitable et pour que tout abus soit sanctionné. Le secrétaire général attire aussi l’attention des autorités sur un réseau parallèle et informel qui opère dans certaines zones rurales et qui pratiquerait des prix abusifs sur certains aliments de base. 

Ils étaient ainsi plusieurs propriétaires de supermarchés/détaillants à déplorer le fait qu’ils sont critiqués sur l’hypothèse qu’ils font des marges déraisonnables. « Certes, il y a des cas d’abus mais il faut cibler ceux qui ne jouent pas le jeu et nuisent à la bonne réputation des professionnels du secteur. Au moment où le confinement a été décrété dans le pays, tous les acteurs du secteur – gros ou petits – se sont retroussés les manches pour assurer la pérennité des approvisionnements de denrées de base, malgré les nombreux obstacles liés à la situation y compris celui du risque sanitaire qui a nécessité des investissements et réorganisation des sites. La plupart des importateurs affirment avoir maintenu leurs prix. Il faudrait maintenant que ceux qui pratiquent des prix abusifs jouent le jeu à leur tour et affichent des prix équitables et raisonnables », soutient Yousouf Ismaël. 

La MCCI fait un appel à tous pour un comportement responsable et solidaire, ajoute pour sa part Guillaume Hugnin, son vice-président. « Nous vivons tous, sans exception aucune, des moments très difficiles et nous pouvons comprendre l’état d’esprit de ces commerçants qui vivent une situation sans précédent. Les répercussions du Covid-19 sur les acteurs économiques sont nombreuses. En sus du prix du dollar qui a augmenté de 8%, ils opèrent avec un effectif réduit de 35 à 50% et doivent faire face à plusieurs surcoûts additionnels liés à la situation sanitaire actuelle. Nous sollicitons les importateurs et les détaillants pour assurer l’approvisionnement à un prix raisonnable. D’autre part, la population a aussi son rôle à jouer et comprendre que, dans certains cas, les prix diffèrent car il n’y a, pour le moment moins, voire pas, de campagnes promotionnelles sur les produits et que les fournisseurs à l’international ont augmenté leurs prix. Nous avons, cependant, espoir que la situation reviendra à la normale. J’incite les acheteurs à la vigilance et à faire leurs achats avec discernement. Nous souhaitons rassurer encore une fois la population qu’il ne manque pas de produits dans le pays, les pénuries de certains produits ne sont que temporaires et souvent l’œuvre de certains commerçants irresponsables. Il faut insister pour que les prix soient affichés et les produits sains.», dit-il.

La MCCI travaille, en étroite collaboration avec les autorités, à la mise en place d’un cadre juridique pour réguler le secteur et ainsi éviter les abus. Un appel est ainsi lancé aux commerçants d’être responsables, de respecter les cadres légales et, surtout, d’être solidaires. « Nous invitons le gouvernement à prendre des sanctions contre les commerçants irresponsables créant une pénurie artificielle, s’adonnant à une économie parallèle ou pratiquant des prix abusifs. La MCCI est depuis le début de cette crise, un intermédiaire important entre les opérateurs privés et le gouvernement pour la mise en œuvre de plusieurs mesures. Nous continuerons à œuvrer sans relâche pour aider à relever le pays; les employés et les acteurs économiques à traverser cette passe difficile », promet le secrétaire général de la MCCI qui salue, une fois de plus, tous ces hommes et femmes qui travaillent sans relâche, dans des conditions difficiles pour assurer le fonctionnement des services essentiels et de la filière d’approvisionnement de produits alimentaires. 

Voir ci-joint le communiqué officiel – govmu.org